Mars

De Wiccapedia
Aller à : navigation, rechercher

Mythologie romaine

Dieu représentatif de la fonction guerrière. Fils de Jupiter et de Junon, frère d'Apollon.

À Mars.
Mars puissant, qui sous ton poids fais plier un char, 
toi dont la tête est armée    d’un casque d’or et le bras d’un bouclier :
dieu magnanime au bras vigoureux, sauveur des cités, divinité
cuirassée d’airain, rempart de l’Olympe, père de la victoire dans
une guerre équitable, soutien de Thémis, terreur de tes ennemis,
chef des hommes vertueux, roi de la force, qui roules dans les airs
un cercle lumineux au milieu des sept planètes, où t’enlèvent sans
cesse d’ardents coursiers au-dessus du troisième orbite, exauce
mes voeux, ami des héros, source d’une jeunesse audacieuse.
Répands sur ma vie du haut des airs, et la douce clarté et la force
martiale ; que je puisse éloigner de ma tête l’amère douleur,
réprimer par ma prudence l’impétuosité trompeuse de mon âme,
et retenir la fougue de mon courage qui me pousse à la guerre
cruelle ; accorde-moi, dieu fortuné, de vivre sous des lois
pacifiques en évitant l’impétuosité des guerriers et la mort
violente.

hymne homérique Traduction d’Ernest Falconnet



En Armorique, son nom se retrouve dans Fanum Martis, "Temple de Mars", qui à l'époque gallo-romaine désignait Corseul, la capitale des Coriosolites. On le trouve aussi associé à des surnoms gaulois sur des inscriptions des premiers siècles : Mars Mullo ("aux tas de butin") à Rennes et à Nantes, et Mars Vicinnus ("vainqueur") à Rennes également. Ce dernier épithète serait à l'origine du nom antique de la Vilaine, rivière qui traverse Rennes : Vicenona.[1]



Articles liés :

Arès

Camulus

Mars Mullo

Sources

<references>

  1. d'après M. Decéneux, Bretagne celtique : Mythes et croyances, Editions du Télégramme, 20o2.