L’Initiation du Premier Degré

De Wiccapedia
Aller à : navigation, rechercher

L’Initiation du Premier Degré

Stewart et Janet Farrar

Traduction Tof


D’un point de vu formel, l’initiation du premier degré fait pleinement de vous une sorcière. Bien sûr c’est beaucoup plus compliqué que cela.

Comme le savent toutes les sorcières expérimentées, il y a des gens qui sont naturellement, de naissance, des sorcières – souvent peut-être depuis une incarnation précédente. Une bonne Grande Prêtresse ou un bon Grand Prêtre a l’habitude de les repérer. Initier une de ces personnes ce n’est pas « faire » une sorcière, dans ce cas il s’agit plutôt d’un geste où on l’identifie et on la reconnaît et bien sûr il s’agit d’un rituel de bienvenue à un nouveau membre de valeur.

Tout à fait à l’opposé il y a ceux qui sont « longs au démarrage », souvent ce sont des personnes sincère et travailleuses – dont l’initiateur sait bien qu’ils auront un long chemin à parcourir avec peut-être de nombreuses embûches et erreurs à surmonter avant de pouvoir être véritablement qualifiées de sorcières. Mais même pour ces personnes l’initiation n’est pas qu’une simple formalité, si l’initiateur ou l’initiatrice sait ce qu’il convient de faire. Cela peut leur donner une impression d’appartenance, un sentiment qu’une étape importante vient d’être franchie, juste en donnant à un candidat sincère, même si apparemment il n’a aucun don, le droit de se dire sorcière. Vous l’encouragez ainsi à travailler dur pour mériter ce nom. Certaines sorcières « longues au démarrage » peuvent vous surprendre et connaître une accélération soudaine de leur développement après leur initiation.

Entre ces deux extrêmes il y a la majorité, les postulants ayant un potentiel moyen qui réalisent plus ou moins clairement que la Wicca est la voie qu’ils recherchaient et pourquoi ils la recherchaient. Mais ceux-là ne font que commencer à explorer ses implications. Pour eux, une cérémonie bien conduite peut être une expérience émouvante et puissante, un bond conséquent pour leur psyché et un renforcement émotionnel. Un bon initiateur fera tout pour que cela se passe ainsi.

Après tout, l’initiateur n’est pas isolé dans ses efforts (et nous ne faisons pas ici uniquement référence au soutien de sa partenaire magique et de celui des membres du coven). Une initiation est un rite magique faisant appel à des puissances cosmiques. Il faut qu’il soit pratiqué avec la certitude que les puissances invoquées se manifesteront.

Dans une religion ou une fraternité sincère chaque initiation doit être une mort et une re-naissance symbolique consciemment vécue. Dans le rite wiccan, ce processus est symbolisé en attachant le postulant et en lui bandant les yeux, en l’effrayant, en lui faisant librement accepter l’épreuve puis il sera détaché, on lui enlèvera son bandeau et il recevra l’onction pour une nouvelle vie. L’initiateur doit garder cela clairement à l’esprit et se concentrer dessus et le rituel lui-même doit imprimer la même notion dans l’esprit du postulant.