Corbeau

De Wiccapedia
Aller à : navigation, rechercher

Le corbeau est un animal mystérieux qui a su faire couler beaucoup d'encre et dont la symbolique varie dans le monde entier.

«Si les hommes avaient des ailes et s'ils portaient des plumes noires, peu d'entre eux seraient assez malins pour faire des corneilles.» Révérend Henry Beecher, Californie, vers 1850.

Raven.jpg


Intelligence

Les corvidés possèdent des capacité cognitives et intellectuelles extraordinaires égales à celles d'un enfant de 5 ans.[1] Il est l'un des très rares oiseaux à avoir passé avec succès le test du miroir.

Il est également connu pour son organisation sociale.

Ces facultés sont dues en grande partie à la taille de leur cerveau, qui est bien développé et leur permet d'être capable de comportements innovants, comme ceux de la fabrication d'outils, les manœuvres de tromperies, etc. [2]

Symbolique

Les corbeaux et corneilles sont des oiseaux très répandus. Ils occupent une place de choix dans les contes et légendes de toutes les cultures. Dans les histoires racontées par les Indiens d'Amérique, par exemple, ils se montrent systématiquement plus astucieux que les autres animaux et même que les humains.[3] La liste des pouvoirs légendaires attribués aux corbeaux est longue, et à la lumière du comportement de ces oiseaux dans la nature, la légende semble reposer sur un fond de vérité.[4]

C'est dans les civilisations de nomades, de chasseurs et de pêcheurs que le corbeau a un aspect positif, qu'il a perdu avec la sédentarisation et le développement de l'agriculture.[5]

Le corbeau porte une connotation négative relativement récente, notamment en Europe ou sa symbolique est celle de l'oiseau noir survolant les champs de bataille pour se nourrir des cadavres. On lui attribue un symbole funeste et mauvais (celui des voleurs, des sorciers) en partie due à l'image du charognard au cri rêche et bruyant, comme étranglé [6], et au fait qu'il négligerait soit-disant ses petits.[7]

En Angleterre, en Allemagne ou encore dans les pays nordiques, le corbeau a cependant une symbolique positive comme celle de la sagesse. Dans les croyances populaires, on pense qu'il peut avertir l'homme d'un danger.[8]

Dans le culte de Mithra, il peut conjurer les mauvais sorts.[9]

En alchimie, le corbeau est toujours associé à la phase de putréfaction, et à la matière au noir (la materia prima). Cette dernière est appelée Tête du Corbeau, elle est lépreuse, et il faut la blanchir " en la lavant sept fois dans les eaux du Jourdain" ( d'où sa représentation sous la forme d'une tête blanche ).[10]

Tradition judéo-chrétienne

Dans la religion chrétienne, un corbeau est envoyé après le déluge pour rechercher la terre, mais n'ayant pas prévenu Noé, il aurait été considéré comme étant un jouisseur.

Dans la Bible, il est dit que les corbeaux, oiseaux aux ailes multicolores au Paradis, seraient devenus des charognards après la trahison d'Adam et Eve. Il est dit qu'à la fin des temps, les corbeaux retrouveront leur beauté perdue et chanteront de façon harmonieuse pour célébrer Dieu.[11]

Dans un autre passage de la Bible, c'est un corbeau qui apporte du pain à un homme isolé dans le désert. Saint Vincent a été défendu par des corbeaux contre l'attaque de carnassiers. Le corbeau est aussi représenté aux pieds de Saint Benoît et dans les mains de Saint Oswald (il y symbolise la providence divine). On le retrouve aussi auprès des Saints Boniface et Meinrad, dont les deux corbeaux apprivoisés permirent de découvrir le corps.[12]

Pour le sataniste, le corbeau est honoré parce qu’il se nourrit de cadavres.[13]

Traditions celtes

Selon la légende de la fondation de la ville de Lyon, lorsque les deux princes eurent fini de tracer l'enceinte de leur future cité une nuée de corbeaux vint se poser à l'intérieur du cercle donnant ainsi la bénédiction du dieu Lug à cette ville qui fut appelée, en hommage aux corbeaux, Lugdunum c’est-à-dire La colline aux corbeaux.

Dans la mythologie celtique, c'est un oiseau vecteur de connaissance et de sagesse. Il est associé aux divinités telles que la Morrigan.[14]

Le corbeau, oiseau sacré, a également des fonctions prophétiques chez les Celtes. Bodb, déesse de la guerre, observe les batailles sous forme de corneille. Les cris et le vol des corbeaux étaient d'ailleurs l'objet d'augures.

Dans le Táin Bó Cúailnge (La Razzia des vaches de Cooley), récit du cycle d'Ulster dans la mythologie celtique irlandaise, Morrigann tente de séduire Cuchulainn sous l'apparence d'une belle jeune fille, mais celui-ci refuse ses avances. Lorsque le héros combat sur le champ de bataille, Morrigan s'enroule autour de la jambe de Cuchulain sous forme d'une anguille mais celui-ci s'en défait et la blesse. Plus tard, Cuchulain apperçoit une femme lavant des vêtements ensanglantés. Il sait alors que ce message lui est destiné. Alors que Cuchulain, blessé , agonise, c'est sous la forme d'un corbeau perché sur son épaule que Morrigan assiste à sa mort[15].

Le corbeau et les premiers hommes, musée d'anthropologie de l'université de Vancouver

Le corbeau était aussi associé à Bran, dieu des navigateurs qui emmenaient ces oiseaux avec eux pour les lâcher en pleine mer. Leur vol indiquait la direction de la terre[16].

Tradition nordique

Dans la mythologie nordique, les corbeaux Hugin et Munin sont assis sur les épaules du dieu Odin et lui rapportent tout ce qu’ils voient et entendent. Hugin représente la réflexion (au sens pensée et miroir), tandis que Munin représente la mémoire. Odin les envoie voler autour du monde chaque jour afin de pouvoir savoir tout ce qui s’y passe.

Apollon tenant une cithare et versant une libation, 460 av. JC, Delphes. photo : fingalo

Tradition hellénique

Le corbeau, en Grèce possède des fonctions divinatoires : une corneille se tenait auprès de la Pythie de Delphes pendant ses prédictions.

On pense que l'origine de cette fonction de messager des dieux, et plus particulièrement de messager d'Apollon réside dans une légende : Coronis était infidèle à Apollon, et c'est un corbeau qui prévint Apollon. D'où son image de messager, lié aux dieux. Selon Ovide, le corbeau, blanc à l'origine, serait devenu noir par la faute d'Apollon, pour punir ce porteur de mauvaises nouvelles. C'est sous forme de corbeau que le dieu a conduit les habitants de Théra (Santorin)à Cyrène.

Dans une autre partie de la mythologie, Athéna remplaça son corbeau par une chouette, parce qu'elle le trouvait trop bavard[17].


Traditions amérindiennes

En Amérique du Nord, le corbeau est la personnification de l'Etre Suprême, du vent qu'il fait surgir d'un battement d'aile, du tonnerre et de la foudre.[18]

Des mythes parlent du corbeau volant et relâchant le soleil et du corbeau menant les premiers humains hors de coquilles de mollusques.

Dans certains récits, le corbeau est le protecteur des humains, leur apportant le soleil, la lune, les étoiles, l’eau et le feu.[19]

Dans la culture Haïda (Indiens de la côte nord-ouest du Canada), le corbeau subtilisera le soleil au chef du ciel pour le rendre au peuple de la terre. Corbeau possède une pirogue magique : il peut la faire changer de taille : de la taille d'une aiguille de pin jusqu'à contenir tout l'univers.[20]

Il est aussi le messager du dieu de la foudre et du tonnerre des Mayas.ef>La symbolique du corbeau. Anonyme.</ref>

Chez les indiens Tlingit (Nord-Ouest du Pacifique), le corbeau est la figure divine centrale. Il organise le monde, répand la civilisation et la culture, crée et libère le soleil.[21]

Le corbeau et les premiers hommes, musée d'anthropologie de l'université de Vancouver

Autres traditions

En Asie, il s'agit du messager divin représentant les vertus de la famille.[22] Il est considéré comme un symbole de gratitude filiale, de par le fait qu'il nourrit ses parents, pratique qui ressemble à la tradition de ces sociétés. Au Japon, il symbolise aussi l'amour familial, mais il est aussi un messager divin, et les Tcheou le considère comme un oiseau de bonne augure, qui annonce leurs victoires et symbolise leur vertu.[23]

Selon les légendes chinoises, dix corbeaux rouges à trois pattes s'envolèrent du mûrier du Levant pour apporter la lumière au monde. Mais ils répandent une chaleur insupportable sur la terre. Yi le Bon Archer en abat neufs, et sauve le monde. Le dernier corbeau se trouve dans le [[soleil]. Le corbeau est donc un symbole solaire, il représente le principe créateur[24]

Danse du corbeau : danse sacrée pratiquée par un moine bouddhiste tibétain, photo : dalbera

Les Tibétains croient que les corbeaux sont des manifestations de la déité protectrice Mahakala, le Grand noir. Ces oiseaux ont été associés aux naissances de nombreux Dalaï Lamas (le premier, le septième, le huitième, le douzième et le quatorzième).

En Inde, dans le Mahâbhârata, les messagers de la mort sont comparés à des corbeaux.[25] Le corbeau personnifie l'âme en Inde.

La péninsule du Kamtchatka aurait été créée par le dieu corbeau Kutkh. (D.D. Worth (1961). Kamchadal Texts Collected by W. Jochelson, ’s-Gravenhage, Mouton.)

A Babylone, le corbeau, ayant une valeur très négative, a donné son nom au 13e mois du calendrier.[26]

Folklore et superstitions

En Suède, les corbeaux représentent les fantômes des personnes assassinées et en Allemagne ils représentent les âmes des damnés[27] Il est réputé annoncer un décès par son cri. Dans les Vosges, si un individu rencontrait trois corbeaux un vendredi, un malheur s'annonçait pour sa famille.

Des rassemblements de corbeaux étaient annonciateurs de guerre ou de famine. Des récits rapportent que des centaines de corbeaux ont été vus, se battant et croassant, avant les épidémies de peste en 1551, 1562 et 1563.

Selon une légende, l'Angleterre ne succombera pas à une invasion étrangère tant qu'il y aura des corbeaux à la tour de Londres.

Dans la croyance populaire, le Corbeau est considéré comme un voleur, c'est pourquoi en Irlande, on interdit aux enfants de se servir de tiges de plumes de Corbeau comme paille, afin d'éviter que cela ne les incite au vol.[28]

On avait comme tradition d'empaler un corbeau à l'entrée d'un champ pour conjurer le mauvais sort.[29]

Articles connexes

Apollon, Bodb, Bran le Béni, Catubodua, Kutkh, Lug, Morrigan, Odin

Sources

dinosoria.com

L'arbre celtique

<references>

  1. Janlou Chaput. Le corbeau intelligent comme un enfant de cinq ans, futura-sciences.com. Publié le 19 février 2014, Rubrique Zoologie du site.
  2. J. Holzhaider, G. Hunt. Rusé comme... un corbeau. Pour la Science n°324. Octobre 2004.
  3. J. Holzhaider, G. Hunt. Rusé comme... un corbeau. Pour la Science n°324. Octobre 2004.
  4. J. Holzhaider, G. Hunt. Rusé comme... un corbeau. Pour la Science n°324. Octobre 2004.
  5. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  6. Daniel Hubinon. Le tribunal des corbeaux. Publié le 9 mai 2014 dans la rubrique Environnement & Nature & Animaux du site blog-des-auteurs-libres.over-blog.com.
  7. Morigane, Pagan Guild.
  8. Daniel Hubinon. Le tribunal des corbeaux. Publié le 9 mai 2014 dans la rubrique Environnement & Nature & Animaux du site blog-des-auteurs-libres.over-blog.com.
  9. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  10. Morigane, Pagan Guild.
  11. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  12. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  13. Thomas Stahler. Satanisme et Paganisme.
  14. Daniel Hubinon. Le tribunal des corbeaux. Publié le 9 mai 2014 dans la rubrique Environnement & Nature & Animaux du site blog-des-auteurs-libres.over-blog.com.
  15. J. Murray. Cuchulain of Muirthemne. The story of the men of the Red Branch of Ulster arr. By Lady Gregory. 1902, London. P164-173
  16. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  17. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  18. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  19. Ella E. Clark : Indian Legends of the Pacific Northwest, University of California Press, 1953.
  20. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  21. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  22. Daniel Hubinon. Le tribunal des corbeaux. Publié le 9 mai 2014 dans la rubrique Environnement & Nature & Animaux du site blog-des-auteurs-libres.over-blog.com.
  23. Morigane, Pagan Guild.
  24. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  25. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  26. La symbolique du corbeau. Anonyme.
  27. Mark Schwan, «http://www.adfg.alaska.gov/index.cfm?adfg=species.main Raven: The Northern Bird of Paradox] », Alaska Fish and Game,‎ janvier 1990
  28. Morigane, Pagan Guild.
  29. Daniel Hubinon. Le tribunal des corbeaux. Publié le 9 mai 2014 dans la rubrique Environnement & Nature & Animaux du site blog-des-auteurs-libres.over-blog.com.