Buglosse officinale

De Wiccapedia
Aller à : navigation, rechercher

Plantes

Buglosse Officinale

Nom latin :

Autres appellations : On l’appelle également Langue de bœuf ou orcanette.


Description

Mesure de 80 à 100 cm. Elle a une racine rougeâtre, de grandes feuilles, épaisses et velues. Sa tige est entourée à sa base de feuilles épaisses plus petites et plus étroites que les autres. Ses fleurs de 7 à 15 mm de diamètre sont violettes ou rougeâtres


Habitat

Elle est commune dans toute la France. Elle aime bien les terrains incultes secs et ensoleillés ainsi que le long des chemins de même que les sols calcaires.


Floraison

Elle fleurit de mai à septembre et sa graine est expulsée peu après. Sa racine se développe en premier comme chez les carottes et les panais.


C’est une plante gouvernée par Vénus et l’une de ses préférées, mais quelque peu difficile à trouver. Elle soulage les vieux ulcères, les inflammations, les brûlures dues au feu ainsi que le feu de St. Antoine, par antipathie avec Mars. Pour ces usages, le mieux est d’en faire une pommade ou un vinaigre selon la recette du vinaigre de rose, cela soulage les éruptions pelliculaires et la lèpre, si vous appliquez la plante sur les lésions elle fait tomber les chairs mortes. Elle soulage les jaunisses, la rate et les calculs rénaux. Dioscoride disait que la buglosse soulage ceux qui ont été mordus par un animal venimeux, que le remède soit pris de façon interne ou qu’elle soit appliquée sur la plaie. Il dit aussi que si quelqu’un en a mangé depuis peu et crache dans la bouche d’un serpent celui-ci meurt instantanément. Elle apaise les fluxions de poitrine, tue les vers et facilite le retour de couches. Si on en fait une décoction dans du vin et qu’on en boit, elle renforce le dos et soulage les douleurs dorsales. Elle apaise les bleus et les contusions et c’est un bon remède contre la petite vérole et la rougeole. Si on en fait une pommade ce sera un très bon remède contre les plaies vertes, les piqûres ou les coups.