Bran

De Wiccapedia
Aller à : navigation, rechercher

La Navigation de Bran fils de Febal

Se promenant seul dans le voisinage du palais, Bran (dont le nom signifie "Corbeau") entendit de la musique dans le dos. Il se retourna... la musique venait toujours dans son dos, cette musique si douce l'endormit. Quand il se réveilla, il remarqua près de lui une branche d'argent sur laquelle scintillaient des fleurs blanches. Il l'emporta au palais où il était donnée une réception. Soudain apparut une femme dont les vêtements révélaient une origine étrangère. Elle se mit à chanter en s'adressant à Bran un long poème où elle décrivait tous les plaisirs et les merveilles de Tir na nOg. Puis elle se retira en emportant la branche d'argent qui avait sauté toute seule des mains de Bran dans les siennes. Et nul ne sut où elle était partie. Bran avait été conquis et il répondit à l'appel de la femme mystérieuse? Dès le lendemain, il partit sur la mer avec un équipage de 3 bordées de 9 hommes. Au bout de 2 jours et de 2 nuits de navigation, il rencontra un homme qui roulait en char à la surface des flots. C'était Manannan Mac Lir, le souverain de l'Autre Monde, celui qui se trouve par delà les océans. Manannan lui chanta un poème prophétique et termina en l'invitant à poursuivre sa route car il n'était plus bien loin de la Terre des Femmes. Ils arrivèrent enfin sur l'Île des Femmes, Tir na m-Bân. la Reine dit : "Viens dans mon pays, Bran fils de Febal ; ton arrivée est la bienvenue." Bran hésite à descendre à terre c'est alors que la Reine lui lance à la figure une pelote de fil droit. En tentant de l'écarter de sa figure, la pelote s'attache à sa paume. La Reine tire sur le fil et hâle le bateau jusqu'au quai. Les navigateurs furent reçus palais... Bran fut convié à partager la couche de la Reine et les navigateurs les couches des plus belles filles du pays. Les mets étaient les plus raffinés. Le temps qui s'écoulait dans les plaisirs était court. Toutefois Nechtân fils de Collbran finit par avoir le mal du pays. Bran et ses compagnons décidèrent de retourner en Irlande. En s'embarquant les membres de l'équipage avaient le sentiment de n'avoir passé dans l'Île des Femmes qu'une petite année à peine. Quand ils touchèrent terre, les gens d'Irlande leur demandèrent qui ils étaient ! - Je suis Bran, fils de Febal - Bran ? Nous ne connaissons pas de Bran lui fut-il répondu. C'est dans nos très anciennes annales qu'il est question de la navigation d'un certain Bran...

Ne pouvant contenir son impatience, Nechtân saute du bateau. Mais à peine a t'il touché le sol qu'il tombe en cendres? Le temps du Sid n'est pas le temps des vivants. Quant à Bran, il reprit la direction du large et nul ne sait ce qu'il est devenu.

Articles liés

La Mythologie celtique de Yann Brekilien, éditions du Rocher