Belladone

De Wiccapedia
Aller à : navigation, rechercher

Plantes

Belladone

Nom latin : Atropa Belladona. Son qualificatif d’atropa lui vient du nom de l’une des Parques, Atropos, celle qui coupe le fil de la vie.


Autres appellations : Belle Dame, Bouton Noir, Morelle Marine, Morelle furieuse, Cerise du diable, Herbe du Diable, Ombre de la Nuit, Herbe empoisonnée, Baie des Sorcières.


Description

Sa fleur de 2 à 3 cm est en forme de cloche à cinq dents violettes, brunes ou verdâtres, au centre se trouve un germe ovale qui se transformera en une baie globuleuse de 1 à 1,5 cm, noire et brillante remplie de graines en forme de rein.


Toxicité

La belladone est extrêmement toxique et ne doit pas être employée par ingestion. Elle fera dormir certains et pour d’autres elle provoquera des hallucinations, puis la mort peu après. Toutes les parties de la plante sont toxiques (feuilles, racines, baies) et il est conseillé d’éviter de la toucher. On dit que l'angélique est un antidote au poison de la Belle Dame mais en cas d’intoxication, faire vomir et prévenir un médecin.

Il y a un exemple remarquable des effets terribles de cette plante dans « History of Scotland » de Buchanan: il y parle de la destruction de l’armée de Sweno quand il a envahi l’Ecosse. Les Ecossais ont mélangé une grande quantité du jus de ces fruits à une boisson que les Ecossais, lors d’une trêve, ont donnée aux Danois ce qui les a intoxiqués. Les Ecossais les ont alors attaqué par surprise pendant leur sommeil. Les Ecossais ont tué la plus grande partie de l’armée danoise, ainsi ils étaient encore à peine assez nombreux pour emporter leur roi.


Usages

On peut en mettre dans un sac de charmes, et si on souhaite la brûler comme encens, il ne faut pas le faire dans un espace fermé.

La belladone est en relation avec la déesse romaine de la guerre Bellona. Les guerriers avaient l'habitude de prendre de la belladone lors d’un rituel avant la bataille pour attiser leur frénésie.

Bellona fut aussi l’épouse de Mars ou sa sœur.

Elle est aussi placée sous la protection d’Hécate.

On la trouve dans toute l’Europe.

C’est un narcotique ainsi qu’un sédatif, son principe actif est l’atropine.


Folklore sorcier

La belladone ainsi que le datura, la mandragore, la jusquiame, la ciguë et la digitale faisaient partie de l’onguent de vol, on s’en enduisait la peau, on dit également qu’on en enduisait les manches à balai (qui était mis en contact avec les muqueuses génitales et anales).