Un autre Théorème Magique

De Wiccapedia
Révision datée du 1 mars 2015 à 12:23 par Admin (discussion | contributions) (Page créée avec « '''Un autre Théorème Magique''' '''''J Greer''''' ''Traduction Tof et Rowan Fleur de Sorbier'' ''Dans le « Book of Shadows » du Bricket Wood Coven on peut lire à ... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à la navigation Aller à la recherche

Un autre Théorème Magique

J Greer

Traduction Tof et Rowan Fleur de Sorbier


Dans le « Book of Shadows » du Bricket Wood Coven on peut lire à peu près cela :

Les conjurations du Dr. Dee sont en un langage appelé Angélique ou Enochien ; sa source a jusqu’ici déconcerté les chercheurs mais il s’agit d’une langue et non d’un jargon car elle possède une structure qui lui est propre ainsi qu’une grammaire et une syntaxe. Cependant cela marche, même le débutant constatera que des choses se produisent lorsqu’on s’en sert à dessein.


« Ne faites aucune différence entre une chose et toute autre chose car en le faisant cela engendrera des souffrances. »

Aleister Crowley, Book of the Law

Un autre théorème majeur de la Magick Angélique veut que l’homme soit capable d’être et/ou d’utiliser tout ce qu’il rencontre, car tout ce qui l’entoure est une partie de lui-même.

Vous n’assimilerez sans doute pas complètement ce théorème avant de pénétrer dans les Aethyrs plus élevés (particulièrement Zom, le troisième Aethyr), mais il faut au moins parvenir à la compréhension intellectuelle de ce principe.


Ce théorème est le principe fondamental soutenant et expliquant toutes les opérations de Magick Angélique.

Il est directement lié à l’Axiome Hermétique « ce qui est dessus est comme ce qui est dessous » générant l’axiome magique voulant que l’homme soit un microcosme dont le monde extérieur est le macrocosme.

Tout ce qui est le macrocosme (monde extérieur) a sa contrepartie dans le microcosme (l’homme). De fait, si un élément n’est pas présent dans le microcosme, il ne sera pas rencontré dans le macrocosme.

Ce théorème est valable pour toutes les énergies, forces, êtres et choses composant l’univers.


La pratique de la Magick Angélique démontrera la véracité de ce théorème. Les déités et les démons rencontrés dans les Tours de Veille et les Aethyrs sembleront être indépendants de vous, le magicien.

De même que les rêves apparaissent autonomes et spontanés, ils demeurent liés au rêveur dont il est la source. La relation avec les déités de la Magick Angélique sont de même nature.


Ce n’est qu’après avoir pris conscience de ces liaisons et échanges ésotériques que vous pouvez espérer commander aux déités des Tours de Veille.

Il y a un rapport mystique entre le Moi subjectif du magicien et sa position dans l’espace et le temps du monde objectif. Ce sont les deux principes d’une dualité.