Magistellus : Différence entre versions

De Wiccapedia
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 16 : Ligne 16 :
 
du totem du coven, par exemple un oiseau gris ou un gros chat noir. Une partie de cette sapience sorcière
 
du totem du coven, par exemple un oiseau gris ou un gros chat noir. Une partie de cette sapience sorcière
 
peut avoir connu une survivance et être responsable des croyances populaires actuelles concernant les
 
peut avoir connu une survivance et être responsable des croyances populaires actuelles concernant les
chats noirs que l'on croise et qui portent bonheur ou malheur, et ainsi de suite.<ref>Paul Huson, Mastering Witchcraft</ref>
+
chats noirs que l'on croise et qui portent bonheur ou malheur, et ainsi de suite.<ref>Paul Huson, Mastering Witchcraft, traduction Iridesce.</ref>
   
   
Ligne 28 : Ligne 28 :
 
vient au contact de l'animal, le sort sera libéré et elle en recevra le plein impact. Méfiez-vous des
 
vient au contact de l'animal, le sort sera libéré et elle en recevra le plein impact. Méfiez-vous des
 
chats ou des chiens de vos amis sorciers - assurez-vous de porter une amulette avant de vous acoquiner
 
chats ou des chiens de vos amis sorciers - assurez-vous de porter une amulette avant de vous acoquiner
avec eux !<ref>Paul Huson, Mastering Witchcraft</ref>
+
avec eux !<ref>Paul Huson, Mastering Witchcraft, traduction Iridesce.</ref>
   
   
Ligne 44 : Ligne 44 :
 
dont le but absolu est de protéger votre maison et ceux qui y résident contre toute sorcellerie
 
dont le but absolu est de protéger votre maison et ceux qui y résident contre toute sorcellerie
 
offensive. En tant que tel, il s'agit véritablement d'une sorte de robot de surveillance magique,
 
offensive. En tant que tel, il s'agit véritablement d'une sorte de robot de surveillance magique,
programmé dans le seul but de veiller à la sécurité de votre maison. Un chien de garde sorcier, en fait.<ref>Paul Huson, Mastering Witchcraft</ref>
+
programmé dans le seul but de veiller à la sécurité de votre maison. Un chien de garde sorcier, en fait.<ref>Paul Huson, Mastering Witchcraft, traduction Iridesce.</ref>
   
   

Version actuelle datée du 2 janvier 2016 à 03:40

En latin, Magistellus signifie "Petit maître". D'après Paul Huson, ce terme est souvent utilisé par les sorcières pour désigner un de leurs petits serviteurs magiques, l'équivalent de ce que les autorités ecclésiastiques auraient appelé "familier" durant les persécutions.

Il existerait plusieurs types de magistellus.


  • L'animal "totémique" du coven
  Il y a celui qui est utilisé en tant qu'animal "totem" du coven (...). La forme de l'animal symbolique
  se décide à la formation du coven, par accord mutuel de ses membres, après beaucoup d'introspection et
  de pratiques divinatoires. Ensuite de cela, la fome ou les formes choisies, car il peut y en avoir
  plusieurs, sont alors rituellement assumées par les membres du coven durant la danse lors du Sabbat, et
  elles devraient également l'être à tout moment où l'on souhaite s'adonner à la pratique de "l'envoi et
  du retour à l'envoyeur" (sending for the fetch), communément connue comme la projection astrale. Le
  pratiquant expérimenté peut également tirer des présages et des augures de l'apparition d'un spécimen
  du totem du coven, par exemple un oiseau gris ou un gros chat noir. Une partie de cette sapience sorcière
  peut avoir connu une survivance et être responsable des croyances populaires actuelles concernant les
  chats noirs que l'on croise et qui portent bonheur ou malheur, et ainsi de suite.[1]


  • L'animal domestique
  Le second type de magistellus, dans le répertoire de la Sorcière, est simplement l'animal domestique
  mentionné précédemment, avec lequel on entretient un rapport émotionnel. Si l'animal est de la même
  espèce que le totem du coven, cela ajoute bien sûr une portée sorcière supplémentaire. Si vous avez
  un animal vous pouvez souhaiter l'utiliser comme objet de pouvoir. En le chargeant avec une malédiction
  ou une bénédiction, pouvant selon les cas être spécifiquement dirigée sur quelqu'un, si la personne
  vient au contact de l'animal, le sort sera libéré et elle en recevra le plein impact. Méfiez-vous des
  chats ou des chiens de vos amis sorciers - assurez-vous de porter une amulette avant de vous acoquiner
  avec eux ![2]


  • L'entité liée à un objet ou à un outil magique
  Le troisième type, et le plus important pour la Sorcière, est une sorte de robot de surveillance,
  programmé pour la protection. Il peut s'agir d'une entité démoniaque telle que Vassago, qui aura été
  "liée" à un instrument magique, comme un cristal divinatoire ou un miroir, de manière permanente ou
  temporaire. Il peut aussi s'agir d'une créature élémentale formée par la combinaison de vos pouvoirs
  sorciers et de certains phénomènes naturels. Ce type de magistellus devient un esprit protecteur ou
  un Veilleur, un gardien magique pour votre demeure. Ils prennent du temps à élaborer, mais peuvent
  s'avérer d'une valeur inestimable. Car, contrairement à de simples sorts en appelant à la Terre, qui
  sont efficaces pour préserver votre maison des mauvaises vibrations en général, pour vous garder d'une
  franche attaque magique, un magistellus est idéal ; il possède une volonté propre et bien définie,
  dont le but absolu est de protéger votre maison et ceux qui y résident contre toute sorcellerie
  offensive. En tant que tel, il s'agit véritablement d'une sorte de robot de surveillance magique,
  programmé dans le seul but de veiller à la sécurité de votre maison. Un chien de garde sorcier, en fait.[3]


  • Le magistellus fait à partir de plantes

Il est possible d'utiliser une racine de mandragore ou de bryone pour en faire un magistellus.


Sources

<references>

  1. Paul Huson, Mastering Witchcraft, traduction Iridesce.
  2. Paul Huson, Mastering Witchcraft, traduction Iridesce.
  3. Paul Huson, Mastering Witchcraft, traduction Iridesce.