Culture des Kourganes

De Wiccapedia
Révision datée du 18 décembre 2015 à 18:29 par Morgane44 (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Groupe de peuples qui occupaient les steppes au Nord de la Mer Noire et de la Mer Caspienne, à la fin des temps néolithiques, et au début de l'Age du Bronze. (Vème et IVème millénaires avant notre ère).

Cette culture a pour caractéristique d'inhumer ses morts sous des tumulus, qui varient en hauteur selon le rang social du défunt et sont entourés de pierres dressées.

Elle est identifiée par la majorité des spécialistes comme parlant le proto-indo-européen, le tronc commun dont sont issues les langues parlées ultérieurement par les peuples Celtes. C'est Marija Gimbutas qui introduisit en 1956 "l'hypothèse kourgane", en cherchant à situer le foyer originel des proto-indo-européens en croisant les données de l'archéologie et celles de la linguistique.

On y constate une hiérarchisation de l'habitat, des forteresses ou résidait la noblesse et des petites maisons organisées en hameaux pour le peuple.

Au Vème millénaire avant notre ère, cette culture ne travaillait pas le métal, le minerai ne se trouvant pas en quantité exploitable sur ses territoires ; elle était cependant voisine de la culture transcaucasienne qui travaillait le bronze. Vers le milieu du IVème millénaire avant notre ère, la culture transcaucasienne semble tomber sous le contrôle de la culture des Kourganes, qui acquiert ainsi la maîtrise du bronze et accède à un armement qui lui permet d'amorcer une expansion territoriale.

Cette expansion commence lentement, et connaît une accélération majeure au début du IIIème millénaire avant notre ère ; la deuxième moitié de ce millénaire voit les indo-européens s'installer dans toute leur aire historique.

Claude Sterckx évoque la probabilité d'invasions menées par des groupes armés de quelques milliers d'individus, qui se seraient tantôt fondus dans les populations locales conquises, et tantôt auraient amené celles-ci à adopter leur langage et leur culture.[1]


Etymologie

Le mot turc "kurgan" signifie "tumulus".


Sources

<references>

  1. Mythologie du monde celte, Claude Sterckx